La réception de l’art à l’ère du post-art

Autores

  • Dominique Chateau Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

DOI:

https://doi.org/10.47456/rf.v1i14.11671

Resumo

Que sont les valeurs de l’art devenues à l’ère du post-art ? Peut-on envisager leur remplacement définitif par des « valeurs du post-art » ? Mais le mot post-art désigne, par son préfixe, un moment après l’art qui n’est pas encore absolument émancipé de l’art. L’écart du post-art vis-à-vis de l’art est son écart à partir de l’art. En même temps, si les valeurs du post-art sont encore les valeurs de l’art, c’est dans un contexte idéologique où la valeur de l’art en général est désormais tenue pour désuète, voire aliénante. On ne peut croire ni à l’idée d’une substitution radicale de valeurs qu’on trouve dans certains discours, ni à l’idée contraire que cette substitution n’est qu’une illusion du discours. Le passage au post-art est réel, pour le meilleur et pour le pire, comme fut l’art… En même temps, il reste en devenir, inachevé, en souffrance, en sorte que, dans la systémique de son dysfonctionnement, les valeurs de l’art et celles du post-art sont en constante tension, formant une sorte d’« image dialectique », au sens de Benjamin. [...]


[1]. Dys- : en souffrance…

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Publicado

2015-12-30

Como Citar

Chateau, D. (2015). La réception de l’art à l’ère du post-art. Revista Farol, 1(14), 9–16. https://doi.org/10.47456/rf.v1i14.11671

Edição

Seção

Ensaios

Artigos mais lidos pelo mesmo(s) autor(es)